Accompagner l’enseignement de la compréhension à la maison au Cycle 1
Article mis en ligne le 31 mars 2020
dernière modification le 6 juin 2020

par virginie Hohl

Poursuivre Narramus, même à la maison ...

Nadia Lucchetti, conseillère pédagogique présente son projet d’accompagnement des enseignants et des familles à poursuivre Narramus à la maison.

Bonjour Nadia, qui es-tu ?
Je suis conseillère pédagogique généraliste d’une circonscription de 40 écoles du Nord de la Corse (secteur de Bastia, Cap Corse, Nebbio).

J’ai vu passer ton padlet dans les réseaux sociaux. Peux-tu nous le présenter en quelques phrases ?
Il s’agit d’un document permettant aux parents de suivre avec leur enfant, à la manière de Narramus, l’histoire de La Petite Poule Rousse (un album de Byron Barton) découpée en 7 épisodes correspondant à 7 vidéos. Un parcours balisé, interactif, pour entrer dans la compréhension fine du texte et surtout pour faire de ce module un moment de partage complice.

Quelle est ton intention ?
Me rendre utile dans une situation inédite, aller un peu plus loin que la veille pédagogique (nécessaire !) qui consiste à lister des liens qui semblent pertinents mais qui finissent par submerger les enseignants et les familles…


A quel besoin répond-il ?
J’ai souhaité, principalement, répondre (en partie !) à l’inquiétude des enseignants de maternelle de la circonscription : comment envisager une « continuité pédagogique » avec les plus petits qui ont surtout besoin de langage ? Comment éviter au maximum les faux fuyants que sont les « fiches » ?

Comment t’est venue cette idée ?
Il y a quelques semaines, j’ai mené une animation pédagogique intitulée « à la manière de Narramus… » : j’y ai déplié les activités phares de la démarche et lancé le projet avec quelques écoles d’adapter le dispositif Narramus à un album de leur choix. J’avais avancé avec une école qui avait choisi la Petite Poule Rousse en cernant avec l’équipe les besoins et en définissant « la couleur » que les enseignants souhaitaient donner à l’exploitation de cette histoire. Nous avons été interrompus par les événements que l’on connaît. J’ai donc poursuivi toute seule le travail. Les Power Points à destination de l’équipe étaient quasiment terminés… C’est là que j’ai commencé à réfléchir à la possibilité de mettre ces documents à disposition à la fois des enseignants mais aussi des familles…

Quelle a été ta démarche ? Comment t’y es-tu prise ? (technique- étapes- didactique)
J’ai d’abord repris les tâches qui me semblaient pouvoir être accompagnées de manière suffisamment explicites (auprès de non-initiés) : faire apprendre du lexique, faire raconter, faire imaginer de « se mettre à la place des personnages ».
J’ai cherché comment le formuler, j’ai repassé les PPT et rajouté des « étapes » avec des logos supplémentaires pour bien faire identifier les tâches que des enseignants confirmés auraient déduites naturellement.
J’ai rédigé des « scripts » pour commenter ces PPT de la manière la plus explicite possible, en gardant toujours à l’esprit que j’avais devant l’écran un binôme (parent/enfant) qui pouvait être très familier de la démarche comme complètement novice.

Au niveau technique, j’ai fait défiler mes PPT en déclenchant l’enregistreur d’écran de mon ordinateur qui permet aussi d’utiliser le micro. Ce qui explique que quelques vidéos insérées dans le lexique sont un peu hachées… l’enregistrement d’écran rend le flux plus saccadé…
Pour regrouper les vidéos, j’ai d’abord songé à une chaine YouTube puis à un blog… je me suis vite tournée vers des outils que je maîtrisais ! Le facteur temps était effectivement déterminant… J’en manquais cruellement pour me lancer dans telle aventure. J’ai immédiatement pensé « padlet », un rangement par étagère me semblait adéquat. Le couplage avec un drive s’est vite imposé compte tenu du « poids » des vidéos. Pour chaque vidéo, le padlet renvoie à mon drive via l’insertion de liens. Pour les familles, un petit tutoriel pour l’utilisation du padlet était une évidence aussi.

D’un point de vue didactique, j’avoue avoir l’espoir de toucher aussi quelques enseignants qui, jusqu’ici, n’ont pas encore osé l’expérience Narramus. C’est pour cela que je mets à disposition les PPT en version modifiable dans le mail qui leur est adressé.
 

Si tu avais un conseil aux collègues CPC/enseignants se lançant dans une telle démarche ?
Je ne cache pas que la démarche est couteuse en temps… Et encore ! J’avais déjà avancé sur les PPT ! Mais elle est d’une richesse infinie ! On s’amuse beaucoup à chercher des sons, des vidéos, des gifs animés. Surtout, écrivez des scripts… s’enregistrer est un vrai métier ! Il faut compter sur quelques bafouillages et autres erreurs de lecture, même avec du texte ! Techniquement, ce n’est vraiment pas compliqué, utilisez les applications que vous maîtrisez. Lancez-vous, partagez ! C’est une belle aventure…

Merci à Nadia Lucchetti pour ce travail remarquable !

Et pour voir l’intégralité de son travail, c’est ici

 

Retrouvez l’article : Mais Narramaus, de quoi parle-t-on ?

Pour découvrir le petit Poucet (C2) à la manière de Narramus et lectorino, en mode confinement ( livre numérique)

Un bookcreator pour enseigner la compréhension autrement (Narramus et autres références)